Les Phares de Charente Maritime

Les phares

Les phares de Charente Maritime

La charente maritime compte cinq phares principaux : Saint Georges de Didonne – les Baleines – la Coubre – Cordouan – Chassiron

Le Phare de Saint Georges de Didonne
Situé à 4 km au sud-est de Royan, c’est le moins important des 5 phares, il a été construit en 1900, il est en pierre de taile et il est situé sur la falaise de Vallières a proximité du port de Saint Georges. Il est aujourd’hui désaffecté .

Phare de Saint Georges de Didonne

Le phare des Baleines
En haut de l’île de Ré, juste au dessus du village d’Ars en Ré, lequel a longtemps vécu de la récolte du sel . Ce site doit son nom, aux nombreux passage de ces cétacés. le phare est perché a 57 mètres de haut et a une portée de 29 miles ( 50 km). Il a été construit en 1854, en remplacement de l’une des plus ancienne tour-fanal. On accède au phare par un escalier de 257 marches, fatigant … mais arrivé au sommet, on ne regrette pas cet effort car la galerie offre un panorama embrassant le pertuis breton et la pointe de l’aiguillon à l’ouest, l’île de Ré au sud est et Oléron au sud .

Phare des Baleines

Le phare de la Coubre
La dune étant particulièrement mouvante, le phare de la Coubre a été plusieurs fois reconstruit. Reconstruit en 1907, il mesure 60 mètres et est peint en rouge et blanc. Il est situé à 19 km au sud de la Tremblade et a une portée de 80 km, il est un des plus puissant de la côte atlantique. Lorsqu’il a été construit en 1907, il était a 2 km de la mer, aujourd’hui il n’est plus qu’a quelques centaines de mètres du rivage ! La aussi l’effort est conséquent pour atteindre son sommet car son escalier hélicoïdal recouvert d’opaline bleue compte 300 marches. Récompense du sommet, on découvre: la côte sauvage, la presqu’île d’Arvert, l’île d’Oléron et la flèche littorale de Bonne Anse.

Phare de la Coubre

Le phare de Cordouan
Le phare de Cordouan est l’un des plus beau et des plus anciens contruits en France, bien que situé en Gironde, il a été adopté par les charentais car il est situé à égale distance de la pointe de Grave en Gironde et de Saint Palais sur Mer en Charente Maritime. Cordouan, son nom vient des Maures, qui, venant de Cordoue, en espagne, y auraient installé un comptoir commercial et un premier phare. Au XIV siecle, le prince Noir fit dresser une tour octogonale et un ermite était alors chargé d’allumer de grands feux afin de guider les vaisseaux. A la fin du XVI siècle, cette tour menaçait de s’écrouler. Il fut donc reconstruit par 200 ouvriers, ce fut une oeuvre gigantesque, 7 étages, pour une hauteur de 66 mètres. Le style renaissance, de l’époque, donne beaucoup de majesté à l’édifice. Ce phare est considéré comme l’un des plus beaux du monde. Il a été classé monument historique dès 1862.

Le phare de Chassiron
Depuis 1836, le phare de Chassiron est dréssé à la pointe nord ouest de l’île d’oleron, appelée autrefois ” le bout du monde”. Il veille sur “le cauchemar des marins”, le pertuis d’Antioche ! Ce passage, ainsi que le pertuis de Maumusson, au sud de l’île, sont traversés par des courants réputés dangereux ! Haut de 50 mètres et 225 marches, la vue embrasse toute l’île d’oleron, ses pertuis, La Rochelle, et les îles d’Aix et de Ré . Le phare est peint en Noir et Blanc en 1925 pour éviter la confusion avec le phare des Baleines. Son éclat est vu à 25 km au large.

Phare de Chassiron

remerciement à M christian Pénicaud pour ces informations sur les phares de Charente maritime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *